In memorandum



Adieu Louis

 


A Lexington lorsque nous suivions l'équipe belge sur la ère étape.

 


Louis à Compiègne au milieu de ses amis de l'équipe


Sur le CEN d'Arville où il nous avait honoré de sa présence avec Samir.
 



 

Modestie, ouverture d’esprit, sincérité, gentillesse, empathie… voilà les mots qui me viennent immédiatement à l’esprit en pensant à Louis. Et je crois —non plutôt je suis sûr— que l’ensemble de l’endurance belge sera d’accord avec moi sur ce point.

Louis était un homme intègre, patient, positif et à l’écoute. A l’écoute des autres comme à l’écoute des évolutions de la maréchalerie qu’il avait apprise un peu sur le tard mais qu’il pratiquait avec dextérité et, encore une fois, en acceptant d’écouter les demandes des propriétaires de chevaux.

Intégré depuis le début à l’équipe nationale d’endurance comme maréchal-ferrant, Louis a avec elle, et avec les nombreux cavaliers et cavalières qui s’y sont succédés, connu les bons comme les mauvais moments. L’explosion de joie de Compiègne en 2005, celle de Dubai la même année et tout récemment le bronze conquis à Florac alors que la maladie le tenaillait déjà.

Quand il nous a fait part de son cancer à Caroll et à moi, nous avons bien sûr compati et nous l’avons encouragé à lutter contre cette saleté, à garder confiance et à se battre puisque aussi bien Luc, mon fils, que moi-même avions triomphé de cette peste. Louis avait un bon moral et n’a jamais laissé tomber les bras. Même en période de chimio, il ferrait encore un cheval par jour.

La maladie a fini par le terrasser parce qu'elle avait pris trop d'avance, mais il est encore dans nos pensées.
« Louis, chaque fois que je demanderai un truc à mon marcho, je penserai à toi. S’il te plait, guide ma main quand j’aurai tendance à râper un peu trop d’un côté, envoie-nous des ondes positives en course et passe de temps à autre faire un tour sur nos sites internet pour prendre des nouvelles des p’tits belges. »

Adieu l’ami. Repose en paix.

Léo

 

Visite à partir de lundi, de 16h à 19h (rue de Pétin, 23 à Baileux). Un chapelet aura lieu mardi à 19h. L'enterrement aura lieu mercredi en l'église de Baileux.

 

 

 

   

 

 

Copyright - www.endurance-belgium.com - Tous droits réservés-2004/2008